Entrée  Biographie
 
Fin du monde
 

 

 

Ernestine torchonne ses verres, sort ses biscuits et son grolleau pour l'occasion...


Chers amis du Courant Alternatif,

Je me souviens quand quelques-uns d’entre vous m’ont fait visiter les bords de la Leyre, là où on devait y enfouir les mâchefers des ordures de Bordeaux, j’étais encore jeune à l’époque, c’est loin. Je ne suis malheureusement plus parmi vous mais j’ai entendu parler, de là où je suis, que tout le monde allait y passer dans la nuit du 21 au 22 décembre et que vous ne verrez pas Noël, ses chocolats à l’huile de palme et toutes ses saloperies de cadeaux en plastique.
J’y crois pas trop, mais si c’est vrai, on va bientôt se revoir bientôt dans l’au-delà. J’ai toujours cru que ça n’existait pas, l’au-delà, mais finalement j’ai bien dû me rendre à l’évidence, puisque c’est de là que je vous écris. Je ne vous raconterai pas comment c’est, pour ne pas vous faire peur, mais n’ayez crainte, c’est comme la vie sur terre, on finit bien par s’y habituer.
Si vous voulez me voir je serai près de la porte d’entrée, côté cimetière de Béliet, je me déguiserai comme sur les dessins des livres de mes lettres, vous ne pourrez pas me rater. J’arrête là, il y a des anciens Mayas à côté de moi qui arrosent leur canular à retardement avec de l’alcool de maïs en jouant de la kena, et j’ai du mal à entendre ce que j’écris…

Je vous fais une copie des lettres que j’ai envoyées aux maires de votre canton, j’espère que ça vous fera plaisir, je ne me suis pas trop fatiguée, j’ai fait une circulaire pour tout le monde pareil, avec juste une petite gentillesse en prime pour chacun,

Passez une bonne soirée, et si pour vous c’est la dernière je vous dis à tout à l’heure…


 Le 5 décembre2012

Ernestine Chasseboeuf                                                              
à Madame le Maire de Belin-Béliet
 

Madame la maire,
 

Puisque vous êtes chargée de la police de la commune je vous écris pour vous suggérer une chose qui est de l’ordre public, il me semble. C’est à propos de la fin du monde qui aura lieu le 22 décembre, ils l’ont dit à la télé. On a la chance que la date soit précise, vu que la fin du monde des Mayas c’est mieux organisé que l’Apocalypse des curés : ils nous foutent la trouille avec ça depuis plus de 2000 ans et ils n’ont jamais été fichus de nous dire le jour précis, c’est toujours remis à plus tard. Pareil pour les témoins de Jéhovah. Ils passent dans les maisons pour nous annoncer que c’est bientôt la fin, ils s’habillent même en croque-morts pour qu’on y croie, mais ça fait rire tout le monde et on lit même pas le journal gratuit qu’ils nous laissent, celui où il n’y a ni mots croisés, ni sudokus. Pourtant les jeux ça peut servir à s’occuper en attendant la mort, y’a qu’à voir dans les maisons de retraite c’est plein de champions de Scrabble.
J’en viens à ma proposition, je ne voudrais pas prendre trop de votre temps à l’époque où vous préparez le Pet élu, on m’a dit que ça avait rapport aux constructions. Si c’est vrai vous devriez peut-être attendre après le 22, c’est possible qu’après la fin du monde, la carte de la commune soit un peu cul pardessus tête et que les zones à urbaniser se retrouvent à envahir les espaces verts, comme ça s’est déjà vu.

Tournez la page

Pour en revenir à mon histoire, ça serait juste pour que vous demandiez à vos administrés de s’approcher du cimetière quand la dernière heure de la terre sera venue. Quand il y a eu la fin du monde des dinosaures, rien n’a été prévu et maintenant les archéologues sont obligés de creuser des carrières partout pour retrouver les os, et c’est pas pratique. Si on mourait tous au même endroit, dans le cimetière qu’est fait pour ça, ou même sur le stade si c’est pas assez grand, ça permettrait de laisser la planète propre pour ceux qui viendront après nous, tant pis si c’est des extra-terrestres. Déjà qu’on leur laisse les mégajoules et les centrales nucléaires avec leurs déchets, si en plus il y a des fossiles de cadavres dans tous les coins, j’en ai honte pour nous à l’avance,
Je vous remercie de votre attention compréhensive, et j’espère que cette lettre vous trouvera de même,
 

Ernestine Chasseboeuf
 

P.S. : J’envoie ma lettre à tous les maires du Val de L’Eyre pour savoir dans quelle commune j’irai redisparaître ce soir-là, vous pouvez me répondre au 5b rue du Pujeau-Perrin à Belin-Béliet, c’est chez des amis qui m’hébergent quand je passe par là.


Avec un petit complément-compliment en prime, des gentillesses pour les autres maires

A M. le maire de Lugos: J’en viens à ma proposition, je ne voudrais pas prendre trop de votre temps. Je sais que votre commune du vieux Lugo a déjà disparu une fois et que vous avez été obligé de la reconstruire plus loin. Cette fois-ci il faudrait mettre toutes les chances de votre côté pour la nouvelle reconstruction si elle doit se faire.
Pensez bien aussi à fermer les robinets des puits de pétrole avant de partir au cimetière, que tout se mette pas à feu comme en 49, manquerait plus que ça.

A Monsieur le Maire de Salles: Rien que d’écrire l’entête je ne peux pas m’empêcher de rire, ça me fait penser à la lettre que je vous ai envoyée en 1999 à l’époque des mâchefers*, mais c’était un autre maire vous n’y êtes pour rien, surtout que vous avez une nouvelle station d’épuration, je l’ai vu dans Sud-Ouest… J’en viens à ma proposition, je ne voudrais pas prendre trop de votre temps, je sais que vous avez des ennuis avec votre parc qu’est trop naturel pour être rentable...
*Ernestine écrit partout vol 1, page 86-87-88
 

A Madame le Maire du Barp: Madame la maire, on ne sait plus si vous êtes au féminin ou au masculin comme maire, c’est pour ça que j’ai mis une fois chaque, vous choisirez, je ne voudrais pas vous vexer.
... planète propre pour ceux qui viendront après nous, tant pis si c’est des extra-terrestres. Déjà que chez vous ils vont trouver la déroute des lasers et un Mégajoule à dépolluer, si en plus il y a des fossiles de cadavres dans tous les coins, j’en ai honte pour nous à l’avance,
NEGAJOULE


A Monsieur le Maire de Saint Magne et aussi Président de la Communauté des communes du Val de Leyre: C’est parce que vous êtes chargé de la police de votre commune que je vous écris pour vous suggérer une chose qui est de l’ordre public, il me semble, et aussi pour que vous en touchiez un mot aux autres maires, je leur ai écrit aussi mais faut pas hésiter à se répéter quand c’est pour la bonne cause.
… Si on mourait tous au même endroit, dans le cimetière qu’est fait pour ça, ou même sur l’airial de Pipette si le cimetière est trop petit, ça permettrait de laisser la planète propre pour ceux qui viendront après nous, tant pis si c’est des extra-terrestres. Déjà qu’on leur laisse les mégajoules et les centrales nucléaires avec leurs déchets, si en plus il y a des fossiles de cadavres dans tous les coins, j’en ai honte pour nous à l’avance. Vous avez encore quinze jours pour organiser un référendum dans la commune. Vous n’avez qu’à demander aux gens s’ils préfèrent cimetière ou Pipette, mais en fin de compte vous ferez bien comme vous voudrez, si on doit vraiment mourir, quelle importance...

Réponse envoyée au maire par le secrétariat d'Ernestine
 
Monsieur le Maire,

Votre lettre datée du 27 décembre aura mis presque un mois pour parvenir au secrétariat d'Ernestine Chasseboeuf. L'adresse fantaisiste figurant sur l'enveloppe aura sans doute retardé quelque peu votre courrier mais la compétence d'un facteur-enquêteur cultivé et persévérant aura permis de le faire parvenir à destination. Depuis la disparition d'Ernestine, nous sommes en charge de ses intérêts au nom de ses ayant-droits et nous chargeons particulièrement de répondre à l'abondant courrier qui lui est toujours expédié aux bons soins de son éditeur.
Nous n'étions pas au courant de ces envois adressés aux maires de votre canton. D'après la photo parue dans l'article que nous avons pu lire sur le site de Sud-Ouest, l'écriture parait authentique. Le style est tout à fait plausible également, ce qui paraît extraordinaire, sachant qu'Ernestine aurait aujourd'hui 103 ans et qu'elle a mystérieusement disparu en 2005. Nous confirmons qu'elle avait des attaches dans votre région, puisqu'elle y a passé des vacances en avril 1999, ainsi qu'elle l'écrit dans un courrier reproduit dans son "bestoffe", page 63.

Pourrait-il s'agir d'un plagiaire? Ernestine aurait-elle vraiment écrit de l'au-delà ? Le mystère reste entier. En tout état de cause, nous vous remercions d'avoir répondu avec gentillesse et humour à ce courrier. À ce jour vous êtes le seul, mais il n'est pas exclu que les autres maires aient cru à un canular ! Après consultation des éditions"Le Polygraphe", nous pouvons vous préciser que le dernier ouvrage d'Ernestine, "bestoffe" de ses oeuvres est en vente au tabac-journaux de Belin-Béliet ainsi qu'à la maison de la presse de Salles.

Un site internet lui est également consacré: clo.p.pagesperso-orange.fr/Chasseboeuf/Index.htm

Nous vous prions d'agréer, Monsieur le Maire, l'expression de nos sentiments les meilleurs,

Le secrétaire,


Entrée  Biographie