Sortie  Spectacle  Plan
 
Autres spectacles

Bertrand Nodet met Ernestine en scène

Jeu : Eloïse Hallauer
Dramaturgie : Guillaume Poix
Son : Gildas Celeste
Lumière : Sarah Marcotte
Scénographie : Bertrand Nodet 
Costume : Augustin Rolland

Le "jeu" scénographique s'articule autour des différentes lectures des lettres d'Ernestine. L'humour des situations et le détournement d'objets sont la force du dispositif mis en place autour de ce personnage fantasque et loufoque.  ( Extrait du site de Bertrant Nodet )

 La compagnie Passage à l'acte

Théâtre amateur


D'après notre envoyé toujours très spécial... Il se pourrait qu'une nouvelle pièce se monte sur la correspondance d'Ernestine...
Ci-dessous le message adressé au neveu d'Ernestine en mars 2011
  Bonjour

J'ai donc bien reçu les glossaires et par la même occasion j'ai commandé par l'intermédiaire de mon libraire préféré le "Bestoffe".
Il faut vous dire que je suis comédienne amateur et l'envie de monter un spectacle sur cette chère Ernestine m'est venue. Il y a quelque temps j'ai appelé "Monsieur GINKGO" pour avoir l'autorisation de jouer le vendredi 27 et le dimanche 29 mai à Fougères.
"Je n'ai plus les droits" me dit-il mais Ernestine est très gentille (enfin c'est à peu près cela). Aussi je pense que vous pouvez peut-être nous donner une réponse pour pouvoir jouer ce spectacle, pour qu'ensuite nous fassions notre déclaration à la SACD.
Je ne sais ce qu'elle nous à fait, Ernestine, mais elle nous a envoûtés, "encrawwwwwwwdés", comme on dit par chez nous.
Notre troupe s'appelle "Passage à l'acte" et nous sommes une joyeuse bande qui travaillons habituellement avec un metteur en scène professionnel. Le contenu du spectacle est composé de la biographie d'Ernestine, de lettres, et de poèmes le tout avec des lecteurs et diseurs de poèmes décalés.
Espérant que votre réponse sera favorable je vous envoie mes salutations Ernestiniennes et j'espère que mon mail vous trouvera de même,


Carmen L.

 

Suite
  La pièce Ernestine, née Troispoux sera jouée par la Compagnie Passage à l'acte le vendredi 27 mai à 20h 30 et le dimanche 29 mai à 17h à la chapelle Saint Yves, rue de la Pinterie à Fougères 35300

Avec
 Ernestine Delouche
Ernestine Fourcade
Ernestine Guérin
Ernestine Legoff
Ernestine Lepage
Ernestine Rouvrais

Attention 40 places seulement !
réservation au 06 79 82 18 76
 4 € l'entrée
 
 
 
En attendant une photo de la troupe presque au complet... (manque un acteur)


Ernestine, le retour...

 

Le 31/1/2012

Bonjour
 

Ernestine est de retour
Elle a même gagné un prix (le troisième) aux premières rencontres de théâtre amateur à Saint Aubin du Cormier (35) le week-end dernier dans la très belle salle de la ville. C'était en effet une nouvelle version de notre spectacle "Ernestine, née Troipoux..." que nous présentions .

En voici une photo

Elle a suscité beaucoup de questions, des spectacteurs s'interrogeant sur sa disparition, son existence même et sans doute des visites sur son site pour en savoir plus. Mais comment peut-on douter de l'existence d'Ernestine ?
A suivre les articles dans la presse.... Et une lettre à Ernestine, dont j'ai relu les lettres avec plaisir, que dis-je avec délectation.
Nous envisageons d'autres représentations, c'est qu'on nous a dit que nous devrions faire connaître encore plus la célèbre épistolière aussi connue désormais en Ille et Vilaine qu'en Anjou.
 

Merci encore pour le plaisir
 

Carmen Lepage Pour la troupe de "Passage à l'acte"

Juste une info: je vais prochainement dormir dans une chambre d 'hôte troglodytique en... Anjou. C'est de là-bas que j'écrirais à Ernestine.

 
Bravo à toute la troupe et à bientôt peut-être pour d'autres aventures ernestinesques.
http://passagealacte.over-blog.com/

La Compagnie de la casquette
Compagnie bruxelloise

 

La Compagnie de la Casquette a été fondée en 1983 par quatre comédiens :

Gérard Corbion, Luc Devreese, Philippe Jolet et Isabelle Verlaine... auxquels se sont ajoutés Francy Bégasse et Miguel Camino

 


On a tous quelque chose d'Ernestine

La compagnie chouchoute Ernestine du côté de Bruxelles... Hop, pour un p'tit tour en caravane le 27 juin 2012


Liens vers d'autres troupes de théâtre ayant porté la parole d'Ernestine

Studio 10

Atelier Théâtre 3ème Collège Saint Exupéry Pouzauges (vidéo)


2017
Ouest-France, le 14/09/2017

Ernestine Chasseboeuf de retour sur ses terres

 La comédienne Adeline Jondot, de la Cie bordelaise des Maux de tête, incarnera Ernestine Chasseboeuf, rouspéteuse célèbre dont on ignore encore qui a vraiment écrit les lettres.  | 

Ses lettres de rouspétance ont fait un tabac dans les librairies. Ce personnage imaginaire, censé être né à Botz en 1910, revient au pays avec un spectacle. Pourquoi ? Comment ? Qui est Ernestine Chasseboeuf, née Troispoux ? C'est un personnage fictif qui, en 1999, s'est révélé au public en écrivant de savoureuses lettres de rouspétance à des personnes célèbres (Julien Gracq), aux médias ou à des responsables divers (France Inter, Télérama, les patrons de Nestlé, Coca Cola, etc.). Elle avait rarement de réponses mais, si elle en recevait, elle les publiait. Cette vieille dame prétendait être née en 1910, à Botz-en-Mauges. Dans le premier tome d'Ernestine écrit partout, elle citait à diverses reprises le nom de cette commune. Et c'est dans le deuxième tome, quand elle écrit à la société de cinéma Gaumont, qu'elle décrit avec une exactitude saisissante la salle de spectacle telle qu'elle était avant 1972, avec ses fauteuils en bois garnis de tissu.

 

Ernestine serait décédée en 2005, à Coutures, où elle affirme avoir passé une grande partie de sa vie. Un mystère non éclairci. Après la parution du tome II, un article de Télérama, dans lequel il était question de Botz-en-Mauges, a mis la commune en émoi. Qui était cette Ernestine qui connaissait aussi bien le village ? La bibliothèque s'est alors procuré ses ouvrages. Lors d'une animation, Daniel Pasquier, acteur de la troupe théâtrale locale Cadohifaden, s'est déguisé en Ernestine pour lire les lettres qui mentionnaient le nom de la commune. En 2005, une délégation est même allée à Saint-Mars-la-Jaille (Loire-Atlantique), pour voir le spectacle de la Cie Mêtis, tiré d'Ernestine écrit partout. Puis, en 2011, dans le cadre de Jardilivres, les bénévoles avaient réalisé un épouvantail représentant Ernestine. Mais, à ce jour, personne n'a pu découvrir l'auteur des ouvrages ou la personne qui lui fournissait les renseignements. Pas trace non plus d'Ernestine Troispoux à l'état civil.

 

Un retour sur les planches

À l'initiative de la commission culture de la commune de Mauges-sur-Loire, une troupe de la région bordelaise, la Cie Maux de tête, vient prochainement redonner vie à Ernestine sur sa terre natale, si parfaitement décrite dans une de ses lettres. Pour ce spectacle à l'humour tendre ou parfumé au vitriol, des chaises ont remplacé les fauteuils en bois du cinéma. Et la troupe Cadohifaden assurera la logistique.

Ouest-France, le 27/09/2017

Ernestine Chasseboeuf a séduit son public

La comédienne Adeline Jondot fait bien revivre le personnage d'Ernestine, avec ses déplacements très lents, sa tenue et son langage châtié. | 

Dimanche, en entrant à la salle communale de Botz-en-Mauges, les spectateurs ont pu être surpris de croiser Ernestine, qui déambulait dans la salle et au dehors. Quand plusieurs centaines de motos sont passées dans la rue, elle s'est écriée: « J'aime pas ça, ça me rappelle trop la Guerre 39-45. » Le public était déjà dans l'ambiance.

Autre surprise, Ernestine n'était pas sur scène. La soixantaine de personnes étaient placées en demi-cercle autour de son espace intime, une petite table et quelques accessoires. Avec sa canne et ses galoches, après avoir fait une halte devant la photo de son défunt mari, elle s'est installée à sa table et a commencé à réciter ses fameuses lettres de rouspétance. Même si ces missives ont été écrites il y a une quinzaine d'années, elles restent toujours d'actualité. En effet, elles abordent des sujets comme la laïcité, les dates de péremption, les produits Monsanto, l'euro. Toujours drôles, parfois grinçants, les textes assènent des vérités pertinentes sur le mode loufoque.

 

« On n'a pas vu le temps passé, on aurait aimé quelques lettres supplémentaires. » « Dommage qu'elle n'ait pas choisi une lettre parlant de Botz. » Telles étaient les remarques des spectateurs, enchantés de leur après-midi.


Sortie  Spectacle  Plan